Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mars 2009 7 01 /03 /mars /2009 00:17

Nous vivons et pour longtemps au rythme de la crise et de ses soubresauts. Les pays d'Europe de l'Est voient l'effondrement de leur devise. L'euro et les banques européennes sont menacé par leur chute.

En France, le gouvernement a commencé par refuser d'entrer au capital des banques. Puis c'est la fusion Caisse d'Epargne Banque Populaire avec l'entrée massive de l'Etat au capital.  C'est du pragmatisme nous dit-on. Mais chacun comprend que le navire tourne faute de connaître le cap qui lui permettrait de s'échapper de la tempête.

.
L'impuissance des dirigeants s'étale. La richesse des nantis aussi. Jamais les banquiers n'ont renoncé à se gaver. 2008 a été leur sixième plus grosse année en terme de bonus. Des dirigeants sauvés par le contribuable s'arrogent des primes exorbitantes. 
Pour l'instant, les Français serrent les dents. Ils ont été des millions à regarder la dernière allocution télévisée de Sarkozy, un record d'audience. Mais ils ne lui font plus aucune confiance, comme en atteste la chute tout aussi record qui a suivi dans les sondages. Le président de la République occupe tout l'espace public mais sa parole ne vaut plus rien. Dans ce gouffre peut se glisser n'importe quoi. L'étincelle peut venir de toute part. De la journée interprofessionnelle du 19 mars, comme d'un service public saigné de toutes parts qui finit par craquer à l'un des points de la chaîne. Nul ne peut le prévoir.
Mais dans ce moment ce qui importe avant tout est la construction de consciences éclairées. Face au pouvoir impuissant, il faut une force alternative et raisonnée. Pour cela, il faut démontrer deux choses.
D'abord que d'autres peuvent gouverner. Pour la gauche ce n'est pas si évident. Les deux dernières candidatures sociales-démocrates ont connu de cuisants échecs. Les perdants d'hier ou leurs héritiers bouchent toujours le paysage.
Une part de l'autre gauche rejette toute ambition gouvernementale. Ensuite il faut démontrer que l'on peut gouverner autrement. Et donc avancer des alternatives concrètes. C'est aussi à cela que serviront les prochaines élections européennes.
Nous y montrerons que si l'on rompt avec les dogmes libéraux qui dominent l'Union européenne et ses traités, on peut gouverner autrement. Dès lors il n'y a pas de fatalité à la crise. La chape de désespérance peut se lever. Et l'horizon s'éclaircir dans les têtes, là où tout commence.

Partager cet article

Repost 0
Delapierre, Parti de Gauche
commenter cet article

commentaires

Bernard 03/03/2009 17:00

Tout cela est vrai, il faut aussi dénoncer le double jeu du PS qui veut combattre la droite en proposant de rester dans le traité néo libéral de Lisbonne, comme tous les partis sociaux démocrates en Europe, il y a la une vrai tromperie, la vrai sociale démocratie ne peut se concevoir qu'en combattant le libre échange imposé par le capitalisme aujourd'hui.

Présentation De Notre Programm

  • : Petit-Couronne-Ensemble
  • : Vivre Ensemble à Petit Couronne, est une association citoyenne au service de la réflexion et de l'action, sur tous sujets.( commune,agglo,région, France, l'Europe). Et tous thèmes de société (cadre de vie, santé, environnement, emplois, éducation, culture.
  • Contact

Les budgets de Petit Couronne

La Direction de la comptabilité publique présente le budget principal des communes, ainsi que les moyennes nationales de référence. L'information porte sur des observations générales, une présentation des fiches, un lexique décrivant les termes techniques utilisés, les données individuelles et les moyennes nationales. clic sur le lien suivant: pour voir la fiche Petit Couronne

http://alize2.finances.gouv.fr/communes/eneuro/tableau.php?icom=497&dep=076&type=BPS&param=1&exercice=2008

Recherche

Texte Libre