Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 février 2013 2 19 /02 /février /2013 22:28

 

Ce budget primitif 2013, confirme l’austérité généralisée inscrite dans le traité Sarko-Merckel et appliquée dans l’union européenne.The-babysitter sarko angéla

Le budget de l’Europe est en baisse, à la fois sur les dépenses de solidarité et celles qui pouvaient permettre de relancer la croissance. Que reste-t-il des promesses et engagements du candidat Hollande ?  Rien ! Nous assistons à une accélération des hausses des impôts, taxes et cotisations, hausses des tarifs de l’énergie (gaz, électricité, carburants,  casse de la protection sociale et du droit du travail,  montée du chômage, casse et abandon de pans entiers de notre industrie (sidérurgie, pétrolière, automobile) et tous les secteurs qui en dépendent.

Le résultat ne se  fait pas attendre, la France termine l’année en récession avec une croissance nulle en 2012. Et pour 2013, la croissance est revue à la baisse et sans doute pas loin de zéro à nouveau. Nous dénoncions tous au conseil municipal il y a un an la politique menée par le gouvernement Sarkozy et son impact sur les collectivités locales.paquet-electoral

Quel silence aujourd’hui, dans les rangs de la majorité socialiste municipale, ce qui était sujet insupportable et combattu l’an dernier, ne le serait plus aujourd’hui, la cure d’austérité devient nécessaire, la dette insupportable, le coût et la réglementation du travail trop contraignant, la marge de profit des entreprises trop faible, les chômeurs trop bien indemnisés, les retraités trop jeunes et trop payés, les allocations familiales trop généreuses.

Alors, une augmentation de 0,2 points des cotisations retraite est en vigueur depuis novembre et va aller en augmentant pendant trois ans, une hausse des prélèvements de 0,3 points sur les retraites entre en vigueur dés avril 2013, puis l’objectif affiché en Europe du départ à 67 ans et d’une remise en cause du montant des pensions est à l’ordre du jour. La hausse généralisée des impôts engagés par Sarkozy avec le blocage du niveau des tranches d’impositions et reconduit par le gouvernement, tout juste y a-t-on ajouté quelques correctifs pour les plus hauts revenus, en rendant non constitutionnelle la taxation promise à 75% pour les très hauts revenus. La grande réforme fiscale promise avec un impôt progressif réel est abandonnée.

Pour le pouvoir d’achat, on promet à grand média, le blocage ou la limitation de la hausse des prix sur les carburants et l’énergie en sachant que le conseil d’état annulera ces décisions, en vertu d’une règle à calcul signée entre l’état et les industriels. Pourquoi, ne pas avoir changé cette règle tout de suite.

Toutes ces décisions enferment l’Europe dans l’austérité, le point de rupture de cette austérité n’est peut être pas loin, les peuples d’Europe vont se réveiller, dans un peu plus d’un an les élections européennes donneront lieu à débat, il y aura deux choix clairs, celui de continuer à s’adapter aux règles de libre échange, d’une réduction des droits et de la puissance publique au profit de la finance ou le choix d’une alternative politique à l’austérité en restaurant l’autorité des pouvoir publics nationaux et européens, une régulation des marchés, un contrôle des banques pour servir l’intérêt général, une relance réelle pour une croissance éco citoyenne.

Cette politique, impacte directement les collectivités locales et leurs habitants, touchés directement par ces décisions, le blocage des dotations de l’état, le blocage depuis trois ans et reconduit à nouveau pour trois ans du point d’indice des fonctions publiques, l’annonce d’une baisse supplémentaire de 3 milliards des dotations aux collectivités locales pour 2014 et 2015, afin de financer le pacte de compétitivité de 20 milliards de cadeaux fiscaux faits au Medef, constitue le dernier scandale qui tourne le dos aux engagements de la majorité gouvernementale.

Cette politique produit cet effet néfaste dés cette année, dans tous les budgets des collectivités locales, cela conduit à réduire les services, à augmenter leurs coûts, à réduire les investissements et à l’augmentation des impôts locaux, nous le voyons au conseil général de seine Maritime, puis dans les intercommunalités par la stagnation des dotations de solidarités aux communes. 2014 et 2015 s’annoncent encore plus dramatiques. Les prévisions budgétaires 2013 pour Petit Couronne aggravent encore cette orientation politique.

Le budget s’inscrit dans une hausse de la feuille d’impôt foncier de 8,40% en 2013.

Malgré cette hausse d’impôts, les recettes courantes  progressent de moins de 1%.  Les dépenses sont en hausse de 6% par rapport à 2011, avec une réserve de 494 000€ en dépenses imprévues. Pourquoi geler une tel somme, au détriment de l’investissement, d’actions solidaires pour l’emploi des jeunes ou du pouvoir d’achat en limitant la hausse des impôts locaux.

Ce budget 2013 s’inscrit aussi dans l’impasse de la politique d’austérité, manque de moyens financiers compenser par le bradage du patrimoine de la commune pour assurer des investissements d’avenir, des personnels techniques insuffisants pour une politique efficace d’entretien courant et préventif. Alors que le poste personnel représente 60% des dépenses courantes, cela démontre un gros problème de recrutement, de gestion et management d’ensemble.

Ce budget ne donne aucun signe de relance de la croissance et de l’emploi, nous avons pour notre part fait des propositions sur cela. Nous y reviendrons dans nos prochains articles, ainsi que sur la hausse des impôts à Petit Couronne, les taux des fiscalités locales sont passés de 44,96% à 56,51% soit 11,55 points de plus depuis 2007, sans que cela ne serve à l’emploi, la solidarité, l’amélioration du cadre de vie et des services en général.

 

Partager cet article

Repost 0
Association Vivre Ensemble à Petit Couronne - dans Nos élus municipaux
commenter cet article

commentaires

Présentation De Notre Programm

  • : Petit-Couronne-Ensemble
  • : Vivre Ensemble à Petit Couronne, est une association citoyenne au service de la réflexion et de l'action, sur tous sujets.( commune,agglo,région, France, l'Europe). Et tous thèmes de société (cadre de vie, santé, environnement, emplois, éducation, culture.
  • Contact

Les budgets de Petit Couronne

La Direction de la comptabilité publique présente le budget principal des communes, ainsi que les moyennes nationales de référence. L'information porte sur des observations générales, une présentation des fiches, un lexique décrivant les termes techniques utilisés, les données individuelles et les moyennes nationales. clic sur le lien suivant: pour voir la fiche Petit Couronne

http://alize2.finances.gouv.fr/communes/eneuro/tableau.php?icom=497&dep=076&type=BPS&param=1&exercice=2008

Recherche

Texte Libre