Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 avril 2010 7 18 /04 /avril /2010 19:38

lllll

Le Budget primitif 2010 de la commune et du CCAS, aggrave l’évolution négative de l’autofinancement net disponible.  En 2009, le résultat annuel des comptes de fonctionnement  ne couvre pas les montants de la dette en capital.

Depuis 2005, l’évolution des dépenses est toujours plus importante que les recettes.

Le rapport de la chambre régionale des comptes que vous pouvez retrouvez sur notre site en lien ci contre indique clairement qu’en 2001 la capacité nette disponible pour investir était de 997 547 euros ; au départ du Maire Gérard Letailleur en 2004, elle était de   1 526 949 euros.  Son successeur, Claude Piolé, déclarait au conseil municipal que la situation financière était bonne. A son départ, fin 2007, l’autofinancement net disponible n’était plus que de 57 223 euros. Pourquoi ? Entre 2001 et 2004 les dépenses de fonctionnement augmentent de 5 %,  les recettes de + 7 %. Entre 2004 et 2007, les dépenses augmentent de 16 %, les recettes de + 3 %. ( voir détail sur tableau ci dessus)

Le Maire Mr Randon, pourtant partie prenante de la gestion de son prédécesseur -comme la plupart de la majorité actuelle du conseil municipal-, indique qu’il n’y est pour rien et qu’il corrige cette dérive depuis 2008. Mensonge !!!

Depuis 2008, contrairement aux déclarations du Maire et de sa majorité, la situation s’aggrave : les recettes courantes seront de + 3 %, les dépenses  de + 8 % à 10 %. ( le tableau ci dessus ne prend pas en compte une dépense imprévue de prés de 400 000 euros) Il parle de  transparence, sincérité pourquoi chercher à se justifier, si cela est conforme à la réalité ?

Le compte administratif et de gestion du percepteur en 2009 confirme 805 454 euros d’excédent en fonctionnement, pour  1 013 889 euros de dette en capital. Voilà la vraie transparence et honnêteté.  Sans  reprise d’excédents antérieurs,  de nouveaux emprunts, de recettes exceptionnelles et de reports d’investissements, nous serions en cessation de paiement.

Le  budget prévisionnel 2010, accélère la dérive des charges de fonctionnement.

Cette gestion à courte vue, sans étude prévisionnelle prenant en compte les effets financiers des décisions prises en matière de personnel, de redéploiement des services, des besoins  grandissant en maintenance et entretien des équipements, voiries, terrains, consécutifs à leur usage et vieillissement, est inquiétante.

Quelques exemples de duperies et mensonges de cette année :

- Réduction de la subvention au CCAS de 300 000 euros, permettant de réduire  la hausse globale du budget ville. Conséquence : un budget de fonctionnement du CCAS voté en déficit comblé par un emprunt.

- L’annonce d’une fausse perte de recettes de 700 000 euros, en référence à une recette exceptionnelle de 2008 du fond de péréquation départementale de Taxe Professionnelle. D’ailleurs, les recettes courantes  restent en hausse de 3 % par rapport à 2007.

Augmentation à nouveau des impôts locaux, + 2,5 % sur le foncier bâti.

40 000 euros de Taxe d’Enlèvement des Ordures Ménagères (TEOM) qui seront  payés par vos impôts et reversés à la commune par la CREA. Cette dernière suggère une baisse des taux d’imposition communaux pour compenser à somme neutre les ressources de  la commune et l’impôt pour les Couronnais. Le maire et sa majorité ont refusé de neutraliser cette hausse d’impôt.

L’investissement 2010, ne sera pas exécuté selon les prévisions. Une grosse partie de ce budget servira à combler le déficit de fonctionnement 2010 et sera utilisé pour la même raison en 2011.

Les travaux engagés devront être payés, les emprunts remboursés,  la rénovation et  l’équipement nécessaire au fonctionnement des services ainsi que la remise en état de certaines voiries, (Pierre d’état, Claude Monet) ne pourront être repoussés.  L’avenue Jean Jaurès, les jardins aquatiques, etc.… inscrits déjà en 2009, risquent à nouveau d’être inscrits pour la forme. Nous rentrerons plus en détail sur les budgets 2009-2010, dans nos prochaines pages du blog.

Partager cet article

Repost 0
Association Vivre Ensemble à Petit Couronne - dans Nos élus municipaux
commenter cet article

commentaires

Brigitte 24/04/2010 18:26


Réduction du budget CCAS : je suis d'accord. Certaines familles défavorisées ont changé de tranche alors que leurs revenus sont sensiblement les mêmes que l'année dernière. Conséquences :
augmentation des frais de cantine, centre aéré, crèche... Sommes-nous dans une ville socialiste ?


Association Vivre Ensemble à Petit Couronne 07/05/2010 00:15



Notre élue au CCAS a demandé depuis deux ans  à revoir les tranches du barême d'aide sociale, de façon à éviter votre constat, nous avons obtenu un petit rélévement cette année, l'effort
doit être beaucoup plus important, c'est ce que nous élus du Front de Gauche demandons.



jean paul anthonyason 19/04/2010 09:12


madame x na pas l étoffe pour être maire d ou toutes les erreurs


Présentation De Notre Programm

  • : Petit-Couronne-Ensemble
  • : Vivre Ensemble à Petit Couronne, est une association citoyenne au service de la réflexion et de l'action, sur tous sujets.( commune,agglo,région, France, l'Europe). Et tous thèmes de société (cadre de vie, santé, environnement, emplois, éducation, culture.
  • Contact

Les budgets de Petit Couronne

La Direction de la comptabilité publique présente le budget principal des communes, ainsi que les moyennes nationales de référence. L'information porte sur des observations générales, une présentation des fiches, un lexique décrivant les termes techniques utilisés, les données individuelles et les moyennes nationales. clic sur le lien suivant: pour voir la fiche Petit Couronne

http://alize2.finances.gouv.fr/communes/eneuro/tableau.php?icom=497&dep=076&type=BPS&param=1&exercice=2008

Recherche

Texte Libre